A celles et ceux qui nourrissent l’espoir de monter leur affaire mais qui n’entendent autour d’eux que le refrain du découragement, on recommandera d’écouter plutôt Frédérique Grigolato, fondatrice de la PME lilloise Clic and Walk, et véritable avocate de l’entreprenariat sans complexe. Sa start-up spécialisée dans la collecte de données marketing vient de lever 3,5 millions d’euros auprès de la Banque Publique d’Investissement (BPI) et poursuit sa conquête sur le marché européen. Facile ? « Evident », préfère dire la jeune PDG...
 
Frédérique Grigolato n’est pas du genre à vendre la lune mais vous motive pour vous aider à la décrocher. En 2011, l’idée de Clic and Walk lui venait : et si l’on constituait une immense communauté de consommateurs chargés de récolter des données marketing partout dans les points de vente pour ensuite revendre ces infos aux entreprises ? En février 2012, l’entreprise était officiellement créée. Et en 2015, Clic and Walk compte 20 salariés, une cinquantaine de très gros clients (Orange, PSA, Vinci…), est présent dans 5 pays d’Europe, et vient de lever 3,5 millions d’euros auprès de la BPI.

On passe du "tu fais une connerie" à "tu as eu raison de le faire"

« Le premier pas est le plus important, remarque Frédérique Grigolato. Il est vraiment crucial de ne pas se décourager. Parce qu’il y aura toujours des gens pour vous freiner. En ce qui concerne mon entreprise, j’ai d’abord entendu sans cesse « je ne comprends pas, c’est quoi ton affaire ? », puis carrément « tu fais une connerie Frédérique » et aujourd’hui on me dit finalement « Tu as eu raison de le faire » (rire). C’est comme ça que cela se passe. Il faut passer quelques épreuves, mais cela fait partie du processus ».

« Ne jamais hésiter à se faire aider. Quand je ne sais pas, je demande, quitte à passer pour une naïve »

Frédérique Grigolato ne prétend pas être en mesure de délivrer des conseils ou un guide de la création d’entreprise sans orage, mais insiste sur l’importance de bien s’interroger sur son projet et sur soi : « Cela doit vous sembler comme une évidence. C’était le cas pour moi. Cela aide à bousculer son propre confort ». Autre astuce fondamentale : « Ne jamais hésiter à se faire aider. Quand je ne sais pas, je demande, quitte à passer pour une naïve ». Et puis entre les J’innove en Nord-Pas-de-Calais, La Suite dans les Idées, Entreprendre Pour Apprendre, le Réseau Entreprendre Nord ou d’autres, ce ne sont pas les dispositifs de soutien qui manquent.

« Le tout est d’admettre qu’on va se tromper, explique la fondatrice de Clic and Walk. Au début tiens, je n’avais pas choisi les bons développeurs, ni la bonne banque, mais il faut accepter. C’est comme lorsque l’on apprend à marcher, on tombe, on se fait mal, mais on se relève et puis l’on marche ! ». Quand on a en amont de son projet bien délimité son terrain et fixé ses limites, le saut ne peut être plus difficile qu’imaginé.

Frédérique Grigolato peut représenter une forme de modèle, mais celle-ci a les siens et s’appellent OVH, Ankama… Une citation la guide également et est signée Confucius : «  On a deux vies, la seconde commence quand on se rend compte qu’on en a qu’une ».