En mai dernier a eu lieu à Lille Grand Palais la première édition du Festival de l’Initiative, un événement mettant à l’honneur les jeunes de la région qui entreprennent. L’un des temps forts de cette manifestation, le concours régional des mini-entreprises, organisé par l'association Entreprendre Pour Apprendre(EPA), a notamment rassemblé plus de 170 projets d'entreprises mis en place tout au long de l'année dans les établissements scolaires du Nord-Pas de Calais.

Un projet a été fortement remarqué durant ce concours et doublement primé à la finale régionale et nationale : le butterstick. Imaginé par des élèves de 3ème de l’école Jeannine Manuel de Marcq-en-Barœul, ce stick, qui adopte le même fonctionnement qu’un déodorant, permet d’étaler le beurre facilement. Rencontre avec Maxime Dupire, le professeur qui a mené ce projet à bien.

Pourquoi avoir choisi de faire candidater votre classe à ce concours des mini-entreprises ?

Je suis professeur d’arts plastiques à l’école Jeannine Manuel de Marcq-en-Barœul, un établissement bilingue et international. J’ai trouvé ce projet intéressant, car il permettait de sortir du cadre classique des cours. J’ai moi-même une formation en design textile, et je retrouvais dans ce projet une démarche créative qui me plaît.

Comment ont réagi les élèves ?

Il est vrai qu’il y a eu un temps d’adaptation pour leur faire comprendre l’intérêt de la démarche. Candidater à ce projet de création d’entreprise leur demandait un investissement en dehors des heures habituelles de cours. Mais ils se sont rapidement pris au jeu. Concrétiser un projet, avoir en main le produit sorti de leur esprit leur a ouvert d’autres perspectives. Ce n’était plus une idée sur un papier mais un produit tangible.

Qu’a apporté cette action à votre classe ?

Tout d’abord de l’autonomie. Sur la fin, les élèves anticipaient les actions et prenaient des initiatives, notamment au niveau de la communication autour du butterstick. Ce projet leur a également permis de faire des expérimentations, notamment à travers une réflexion poussée autour du contenant : quels matériaux utiliser ? Quel type de beurre choisir ? Le type de plastique choisi peut-il contenir des denrées alimentaires ? Nous étions vraiment dans la recherche et l’expérimentation. Cela a également révélé ou confirmé certaines personnalités, certains traits de caractère. L’une des élèves souhaite ainsi se lancer dans des études de communication.

Allez-vous réitérer l’expérience ?

Bien sûr, c’est prévu ! On redémarre cette année avec une nouvelle classe de 3 ème, avec des sessions de travail se déroulant tous les mardis de 17h à 18h30. La première réunion a d’ailleurs eu lieu la semaine dernière. Le fait d’avoir vu leurs camarades gagner les motive forcément !

La prochaine édition du Festival de l’Initiative aura lieu le 27 mai 2015 à Lille Grand Palais

Source : La suite dans les idées