Il n’y a pas de temps à perdre. Dès leur plus jeune âge, les enfants peuvent se frotter à la vie de l’entreprise. L'association Entreprendre pour Apprendre transforme les élèves. Et place le Nord Pas de Calais en précurseur.

Un nouvel apprentissage

Parce que le monde de l’entreprise a (trop) longtemps été oublié par l’école, l’association Entreprendre pour Apprendre (EPA)a décidé de changer les choses en impulsant un nouvel apprentissage pour donner le goût d’entreprendre.

« Nous sommes la seule région à développer des outils. Mais il faut toujours du temps pour bousculer les mentalités. Ainsi, on a longtemps pensé qu’il fallait apprendre les langues étrangères à l’entrée en 6ème . Aujourd’hui, plus personne ne remet en cause le fait de commencer en CP. C’est pareil pour la culture entrepreneuriale , cela fait partie du débat d’apprentissage, mais on y viendra » assure Dominique Dalle, directrice d'EPA Nord-Pas de Calais.

Elle regarde du coté de sa voisine, la Belgique où l’Etat a fortement impulsé cette pédagogie. « Un agent de sensibilisation à l’esprit d’entreprendre se rend régulièrement dans les écoles pour continuer à promouvoir la création en proposant de sortir des sentiers battus, de développer des expériences réelles avec les élèves et de proposer des défis à relever ».

Un outil spécifique développé pour les CM1 et CM2

C’est dans cet esprit qu'EPA a développé un outil spécifique. Intitulé « C ma ville », il permet aux élèves de CM1 et de CM2 de goûter au monde économique sans même s’en rendre compte.

« C’est un travail pédagogique très concret, ouvert sur le monde qui les entoure, le commerce local, le secteur public / privé . C’est un âge où ils sont très demandeurs sur ces questions, et avec ce jeu on leur donne le droit de les poser et la chance d’y trouver les réponses ». Dominique Dalle

En s’appuyant sur l’idée selon laquelle le meilleur moyen de comprendre l’entreprise est d’apprendre à en créer une, l’association veut conduire enseignants, élèves et entrepreneurs sur le même chemin. « En travaillant avec cette pédagogie, on développe l’esprit de création, mais aussi l’esprit d’initiative, l’envie d’agir par soi-même ».

Poser les bases d'une culture économique

Aux instituteurs qui hésitent encore, l’association promet un dispositif pédagogique très complet. Les supports sont prévus pour cinq semaines de travail, et sont parfaitement en phase avec le programme scolaire. L’enseignant est accompagné pas à pas dans sa démarche, par un kit pédagogique et la présence d’un bénévole ou d’un entrepreneur à ses cotés. Bref, un super moyen d’inviter les écoliers à se lancer dans la gestion de projets.

« C’est l’occasion ou jamais de poser les bases d’une culture économique et de leur faciliter l’entrée dans la vie professionnelle » Dominique Dalle.

Découvrir C ma Ville en vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xt8dgl_c-ma-ville_news

Plus d'informations :www.entreprendrepourapprendre.orgwww.entreprendrepourapprendre.org/nos-outils/notre-commune.htmlSources :