L’université n’est pas qu’un supermarché du savoir théorique dans lesquels s’empilent des heures et des heures de cours magistraux. On peut aussi y acquérir des compétences et même se forger un caractère d’entrepreneur. C’est la mission que s’est donné le réseau des Hubhouses de la région Nord-Pas-de-Calais : encourager et soutenir les projets des étudiants de Lille, Béthune, Dunkerque, Valenciennes ou Villeneuve d’Ascq. Un dispositif unique en France.

Hubhouse, de quoi parle-t-on ?

Si dans les dédales de la fac, vous tombez, l’œil intrigué, sur un panneau « Hubhouse », n’allez pas imaginer qu’il s’agit là d’une énième confrérie derrière laquelle se cache encore un club d’étudiants en mal de sorties nocturnes. Ni bière, ni dj ici, les Hubhouses du Nord-Pas-de-Calais n’ont qu’une seule et saine vocation : soutenir autant que possible l’initiative et l’esprit entrepreneurial des étudiants.

Ce dispositif unique en Franceet initié par la Région Nord-Pas-de-Calais et les Universités de la région vise à susciter l’intérêt et entrouvrir les esprits à l’initiative économique. En clair, les étudiants qui cultivent dans un coin pas si éloigné de leur tête une vague idée de projet pour « bientôt », « plus tard » ou « qui sait, un jour… », trouveront dans ces hubhouses toute l’aide et les outils nécessaires à la concrétisation (ou non) de leur idée.

Monter un café-concert dans un village du Berry, lancer une agence de relooking pour seniors, développer un réseau d’ostéopathes pour chiens… Il s’agit de donner l’envie d’avoir des idées d’entreprise, de donner les moyens de développer ces embryons de projets et d’une certaine façon de démystifier la fonction d’entrepreneur.

Quels apports pour l'étudiant porteur de projet ?

La région compte 7 Hubhouses qui délivrent tous les mêmes serviceset assurent sur ce point pour toutes les universités une même politique de soutien à l’initiative. Lille I, Lille II, Lille III, la faculté catholique de Lille, l’université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, l’université du Littoral Côte d’Opale et celle d’Artois, toutes ont leur hubhouse et permettent un accompagnement en « mode projet ».

Les leaders en herbe y trouvent des notions juridiques, financières, comprennent les codes et usages des études de marché mais surtout testent leurs niveaux d’audace, de curiosité et de créativité. Toute la démarche est séquencée en étapes clés, personnalisées et/ou collectives.Depuis la définition du « business plan » jusqu’à la mise en réseau, en passant par des ateliers de formation, la prise en charge est globale.

Le hubhouse ne vous signera aucun chèque mais pourra éventuellement vous aider à en obtenir un auprès d’un autre dispositif de soutien à la création d’entreprise. La seule chose que le hubhouse ne fournira pas, c’est l’idée de votre projet. Quoique, il vous donnera au moins l’envie d’en trouver une…

Retrouvez toutes les adresses utiles des Hubhouses : http://www.lasuitedanslesidees.fr/hubhouses/

Sources :