Aujourd’hui, nous avons souhaité vous parler du projet IDEE, pour Innovons et Développons l’Esprit d’Entreprendre, porté par l’Académie de Lille et en particulier la DAET (Délégation Académique à l’Enseignement Technique).

Quel est l'objectif du projet IDEE ?

Imaginer une stratégie de développement de l’entrepreneuriat de l’école primaire au supérieur, et initier l’esprit d’entreprendre chez les jeunes. Pour ce faire, le Rectorat a mis en place une démarche de labellisationdes actions entrepreneuriales afin de disposer d’un catalogue d’actions validées dans un parcours pédagogique identifié. Développé en lien avec différents acteurs – CCI, Boutique de Gestion, associations comme Entreprendre Pour Apprendre ou 100 000 entrepreneurs… - et les établissements scolaires du Nord-Pas de Calais, le projet IDEEa vocation à sensibiliser d’ici 3 ans 100 000 élèves de l’académie. Développer l’esprit d’entreprendre chez les jeunes : vaste programme qui demande une présence sur le terrain. C’est pourquoi l’Académie de Lille a recruté en 2012 trois chargés de mission, tous enseignants, dont le rôle est de faire le lien entre les établissements scolaires et différents acteurs qui mettent en place des outils de sensibilisation à l’esprit d’entreprendre. Nous avons rencontré Thierry Lemoine, l’un de ces 3 chargés de mission, afin de faire le point avec lui sur la labellisation.

Pouvez-vous nous expliquer votre rôle ?

En cohérence avec la stratégie Académique, nous avons pour mission de faire connaître, de développer et de valoriser des actions liées à l’esprit d’entreprendre mises en place par différents acteurs, dans l’Académie de Lille. Nous participons également à la promotion des autres actions de la Cellule Ecole – Entreprise.

Qui met en place ces actions ?

Ces actions peuvent aussi bien être proposées par les CCI, les Boutiques de gestion, des associations telles qu’Entreprendre Pour Apprendre (EPA), 100 000 entrepreneurs, ou autres organismes comme le MEDEF, la CGPME…

Pourquoi avoir mise en place cette démarche de labellisation ?

Cela permet de s’assurer que l’action proposée s’inscrit dans un parcours pédagogique et qu’elle est bien en adéquation avec les programmes scolaires. Ce dispositif permet, en autre, de valoriser l’efficacité de l’action auprès des établissements scolaires.

Comment une action est-elle labellisée ?

La labellisationest octroyée pour une durée de 3 ans par une commission qui se réunis un fois par an et qui est constituée d’inspecteurs de l’éducation nationale et de chefs d’établissement. Au bout de 3 ans, l’action doit être évaluée pour être à nouveau labellisée. A ce jour 14 actions sont en cours de labellisation.

Quel est votre objectif ?

L’enjeu est que tous les élèves de l’Académie soient sensibilisés, de l’école primaire jusqu’aux classes de BTS. Nous attachons également une grande importance au respect de l’égalité Fille/Garçon dans cette démarche. Notre objectif étant de réussir à toucher 10% des élèves de l’Académie d’ici 3 ans, soient au total 100 000 élèves. A ce jour, 47 000 élèves ont été sensibilisés.

Quelques exemples de projets en cours de labellisation École Primaire – Action « C ma ville », (EPA) Avec C ma ville, les enfants partent à la découverte de leur territoire : qu’est ce qu’une commune, quels sont les acteurs économiques, sociaux, culturels qui y sont présents ? Quoi et comment « entreprendre» pour sa commune lorsque l’on a entre 8 et 11 ans ? Le projet propose également une réflexion à la création d’une activité que les enfants souhaiteraient voir émerger dans leur commune et la présentation du projet à un élu local. CAP et Bac pro – Action « Je gère » (BGE). Autour d’un jeu plateau, les participants, répartis en équipes, gèrent une entreprise virtuelle en endossant le rôle de chef d’entreprise. Entre prise de décision de gestion et réalisation de documents comptables, « Je gère » propose, sur deux journées consécutives, un outil pédagogique de simulation et d’initiation à la gestion d’entreprise.

Source: La suite dans les idées et l'Académie de Lille