« Oppoa » pour « On Parle Pas, On Agit ». C’est le nom de l’association lancée il y a un an à Roubaix et qui rayonne depuis dans toute la région Hauts-de-France au profit de la jeunesse.

Oppoa, c’est le nom de code d’une philosophie qui incite le plus grand nombre à agir pour aider autour de soi. Oppoa, c’est un hashtag de ralliement. Et c’est notre coup de projecteur, notre initiative locale du mois. 

 

On parle pas on agit !

C’est un peu le « akunamatata » made in Roubaix. Sauf que « Oppoa » (On Parle Pas On Agit) est une philosophie avant tout basée sur le sens de l’action et l’invitation plus que massive à la prise d’initiative. L’ADN de ce mouvement solidaire à la jeunesse #Oppoa incite à parler peu, à tendre vers l’action positive et constructive et développer la volonté d’entreprendre. Voilà un peu l’ambition formulée par son fondateur Saher Mehri et aujourd’hui entouré par plus d’une dizaine de bénévoles et acteurs attachés comme lui à l’idée de donner les moyens aux jeunes de réussir dans tous les sens du terme.

Djibril Coupé s'investit au côté d'Oppoa !

L’une des originalités du mouvement Oppoa repose non seulement sur le fait que l’association ne se fixe aucune limite géographique pour initier des actions de soutien mais aussi sur les relais que la structure va chercher dans tous les milieux pour faire rayonner son état d’esprit. C’est ainsi que des vedettes comme le rappeur Gradur ou des stars de la boxe ou autres sports de combat comme Daouda Sow, Maïdin Elgarni ou encore Djibril Coupé s’investissent au côté d’Oppoa.   

La transformation en actes de l’idée Oppoa, c’est par exemple les maraudes régulières organisées auprès de sans-abris à Lille, Roubaix ou ailleurs dans la région, voire même à Paris. Les acteurs d’Oppoa distribuent tous les mercredis des repas, vivres ou vêtements aux SDF des grandes villes régionales. Certaines de ces maraudes vont même jusqu’à proposer des coupes de cheveux « bien-être » aux sans-abris pour les aider à se faire une autre, une meilleure image d’eux-mêmes.

"L'idée c'est que les jeunes prennent la relève"

Aussi, Oppoa participe à des distributions de kits scolaires. Les dons proviennent de toute la région. Le fondateur du mouvement en est persuadé : il suffit de se mettre à agir plutôt qu’à parler pour trouver des solutions et repousser les contraintes. Lors d’une interview accordée en avril dernier à La Voix du Nord, Saher Mehri  avait expliqué que son parcours dans la danse de rue professionnelle et ses envies d’Amérique lui avaient appris à accepter les défis : « J’aimerais partager cet état d’esprit pour aider les personnes de Roubaix et ailleurs à entreprendre. L’idée, c’est que les jeunes prennent la relève ».

Les réseaux sociaux, surtout facebook et twitter, deviennent alors pour #Oppoa l’occasion de mettre à l’honneur les initiatives et actions de soutien portées par l’ensemble de la « team Oppoa ». Qu’il s’agisse de l’engagement dans les maraudes de la toute jeune Lilia (une dizaine d’années) ou de Safia qui a dernièrement permis à une famille qui vivait à la rue de retrouver un logement.