L’an passé, lors de la première édition, l’opération solidaire « Un cado pour un charclo » a enflammé les réseaux sociaux. Résultat : des milliers de cadeaux ont été collectés pour les sans-abris. A l’origine de l’initiative, un étudiant de l’IESEG à Lille : Arthur Berthault. Il prépare la deuxième édition du défi de Noël.

En décembre 2015, accompagné par quelques amis, Arthur Berthault, étudiant à l’IESEG, n’avait que sa bonne volonté pour organiser cette collecte à destination des sans-abris. L’Université catholique de Lille, à proximité immédiate de l'IESEG, avait accepté que les dons, le stockage et l’emballage des cadeaux se déroulent dans ses locaux. Un soutien plus que bienvenu et bien évidemment facilitateur de l’initiative.

Le principe de l’opération « Un cado pour un charclo » ? Rien de plus simple. Le Lillois et la poignée de membres actifs avaient lancé un appel sur Facebook, très largement relayé par les internautes. Chacun était convié à déposer un présent pour un sdf. La démarche avait suscité un véritable engouement. « Nous avons reçu près de 20.000 dons, se félicite Arthur Berthault. Nous avons constitué des colis rassemblant entre 5 et 10 articles, mêlant des produits de première nécessité, des pulls, des écharpes, etc., et des cadeaux traditionnels de Noël, des chocolats, des livres… »

Le message, amplement partagé, avait entraîné un remarquable élan de solidarité. Chaque bénévole avait apporté sa pierre à l’édifice : permanence au local, accueil des généreux donateurs, emballage puis distribution des cadeaux. 200 personnes avaient rejoint le mouvement pour apporter leur aide.

Nouvelle collecte jusqu’au 23 décembre

Cette année, Arthur Berthault prépare la reconduction de l’opération, les besoins et la solitude se révélant toujours patents. « Remettre un cadeau est un prétexte à échanger avec un sans-abri », lance l’étudiant. La collecte a démarré au début du mois, à la bouquinerie de la rue Jean-Moulin dans le Vieux-Lille (ouverte de 14h à 18h la semaine et de 10h à 18h la semaine) et s’achèvera le 23 décembre. Si le cadeau déposé est emballé, il convient de préciser son contenu : livre, habit, taille, pour homme, femme ou enfant…

Objectif : offrir 3.000 cadeaux, comme l’an passé. Sur la page Facebook (Un cado pour un charclo * Lille), des idées sont suggérées : écharpes, gants, bonnets, pulls, vestes, manteaux, sacs de couchage, réchauds… Mais aussi : confiseries, chocolats, livres, radios, jeux de cartes, etc. La douzaine de membres actifs et les bénévoles trieront les dons avant de constituer les colis.

La distribution est programmée les 24 et 25 décembre. « Comme lors de l’édition précédente, nous nous rendrons dans les foyers, centres d’accueil et dans les salles où sont organisés des repas de Noël, explique Arthur Berthault. A chacun, nous remettrons un cadeau, c’est l’occasion d’engager une discussion. » Les bénévoles sont toujours les bienvenus, les personnes intéressées peuvent se faire connaître sur la page Facebook consacrée ou par mail (ucpuclille@gmail.com)

Nouveauté de l’année 2016 : l’opération s’étend à la ville de Nantes. A peine un an après son lancement spontané, la démarche fait des émules !