Si les fonds viennent généralement en première réponse lorsque l'on demande aux jeunes entrepreneurs en puissance ce qui leur manque le plus dans leur démarche de création, force est de constater que l'audace et le courage de se lancer sont également des critères récurrents. Pour beaucoup, et à juste titre, le meilleur moyen de trouver le courage de se jeter à l'eau reste de se former pour gagner en confiance et en expertise. Mais comment ? A quel rythme ? Où ? Et comment se payer une vraie formation crédible et valorisante ?

Les MOOC ou Massives Open On-line Courses - on les nomme désormais FLOT en français pour Formation en Ligne Ouvertes à Tous - importés de la culture nord-américaine chez nous depuis début 2012, répondent à ces besoins. Cet accès à des cours dispensés par des vedettes de l’enseignement appartenant aux plus grandes universités et écoles du monde constitue désormais un outil d’autoformation particulièrement efficace.

Cécile Dejoux, enseignante au Conservatoire National des Arts et Métiers et à l’ ESCP Europe, est convaincue que les MOOC accélèrent l’esprit d’entreprendre et bouleversent d’une certaine façon le marché du travail :

Derrière tout cela, il y a la possibilité d’un basculement à la Silicon Valley. Il faut faire confiance aux jeunes, qui ont un incroyable appétit d’entrepreneuriat. Les jeunes ont besoin d’innover. En mai 1968, ils voulaient la liberté de la rue et des corps, aujourd’hui ils revendiquent celle de penser et de créer. (source : Challenges)

Pas étonnant dans ce contexte que le portail FUN(France Université Numérique) lancé par le ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche a vu son audience continuer de croitre ces dernières années. Et puisqu’on parle de l’envie d’entreprendre, citons cette belle initiative régionale, à savoir le MOOC dédié à la gestion de projetde l’Ecole Centrale de Lille qui a été lancé en 2013 et reçoit encore aujourd’hui des demandes de « replay » en ligne.

Sources :