L’encouragement à l’esprit d’initiative ou à la création de projet n’est pas qu’une affaire de politique gouvernementale. Régions, départements, municipalités, communautés de communes mènent aussi des programmes d’encouragement dans ce sens.

A l’instar d’Artois Comm qui, dans son bassin et à son échelle, s’active pour faire naître chez tous les publics ce goût de l’entreprenariat.

« Partout et toute l’année, nous sensibilisons tous les publics et les invitons à se concentrer sur l’idée d’avoir un projet »

L’esprit d’entreprendre, c’est partout pour tout le monde et tout le temps. Dans tout le pays, dans les grandes villes et dans tous les bassins. Karine Vercoutre, chargée de mission pour Artois Comm, la communauté d'agglomération de Béthune, Bruay, Noeux et environs peut en témoigner: « Le développement de l'esprit d'initiative et de l'entrepreneuriat est un axe fort de notre territoire. Partout et toute l’année, nous sensibilisons tous les publics et les invitons à se concentrer sur l’idée d’avoir un projet ».

Une action particulièrement importante dans un territoire comme l’Artois qui vit encore sur l’héritage de l’esprit minier. Pour Karine Vercoutre, « Ce qui caractérise aussi la population dans ce bassin, c’est qu’elle a tendance à voir la mobilité comme un frein. On se dit souvent ici qu’on voudrait faire comme ses parents et vivre au même endroit. Nous sommes là pour démontrer qu’on peut prendre goût à l’initiative ».  

Le travail de la chargée de mission d’Artois Comm a depuis deux ans trouvé son public. Les ateliers d’encouragement à l’entreprenariat ou à la création de projet sont très demandés. Dans les associations d’accompagnement social, dans les établissements scolaires, dans les centres de loisirs… « Et de plus en plus, nous essayons d’associer cette démarche à un projet d’économie sociale et solidaire (Ndlr, ESS). C’est une thématique que les jeunes ne connaissent pas forcément mais qui leur parle ».   

Du concret : des jeunes qui créent leur asso

Et le programme d'Artois Comm ne se limite pas à l’évangélisation d’un concept et d’une belle intention. Concrètement, le pôle développement de l’esprit de l’initiative de la communauté d’agglomération accompagne tous les porteurs d’idée dans la transformation de leur idée en réalité tangible. « En collaboration avec les acteurs de la sensibilisation et de la création, nous avons permis le montage de plusieurs associations et junior associations. En partenariat avec Entreprendre Pour Apprendre, nous avons également aidé et contribué à la mise en place de mini-entreprises ».  

Les exemples ne manquent pas. On pourra penser notamment au collège George Sand à Béthune qui, suite aux ateliers d’Artois Comm, est en train d’ouvrir un atelier solidaire de réparation de vélo. Ou bien à ces jeunes qui lors d’un camp d’été dans un centre de loisirs de Calonne-Ricouart ont eu l’idée de créer Anim Anniv, une association qui se charge de vous organiser une fête d’anniversaire de professionnels.

« L’esprit d’initiative, c’est clairement du concret pour nous », conclut Karine Vercoutre qui voit l’agenda de ses ateliers se remplir plus vite de jour en jour.