Opération optimisme et confiance, c’est un fait : tous les chefs d’entreprises, grandes ou petites, ne sortent pas d’une grande école privée.

Les chefs d’entreprises eux-mêmes, sont souvent les premiers à décomplexer les nouvelles générations sur ce point. Pour créer, il faut l’idée, la détermination et savoir se faire aider.

Brisons des mythes ! Non l’ascenseur social n’est pas en panne. Oui, on peut faire une grande école sans sortir d’une prépa premium. Et non, il n’est pas forcément nécessaire de sortir d’une grande école pour devenir entrepreneur. Zuckerberg, Branson, Lauren… les exemples de « self made men » ne manquent pas et ne relèvent pour le coup pas du mythe. 

Certes, Mark Zuckerberg est passé par les bancs d’Harvard. Mais il y coinçait la bulle et a créé son entreprise pendant les heures de cours. Avec une société qui valait très vite les 60 milliards de dollars, l’homme ne s’est pas embarrassé des formes et a quitté la fac bien avant le diplôme. Exemples américains encore, Michael Dell (des ordinateurs du même nom) a abandonné l’Université du Texas à 19 ans et Lauren (Ralph Lauren) n’a suivi que quelques cours d’un collège correct mais tout sauf réputé de New-York. Mieux, Richard Branson (patron de Virgin), enfant dyslexique et un peu cancre sur les bords, a brillé par… son manque de réussite à l’école. La légende dit même qu’un de ses professeurs lui aurait déclaré vertement : « Tu finiras en prison ou milliardaire ». L’homme a choisi la seconde option.

Car il s’agit bien d’un choix et non forcément d’un cursus. Autre preuve que les grandes écoles ne sont pas forcément des usines à patrons, une enquête réalisée fin 2012 par la Conférence des Grandes Ecoles (CGV) montre que seuls 0,5% des jeunes diplômés de ces écoles créent leur propre activité. Et ce, alors que 97% des grandes écoles dispensent des enseignements en entrepreneuriat. Les universités ont aussi commencé à intégrer des modules de sensibilisation. Pour ceux qui se sentent pousser la fibre de chef d’entreprise tôt, les Hubhouse présents serviront parfois d’incubateurs. Le Hubhouse est un dispositif d’accueil et de pré-accompagnement au sein des universités des départements du Nord et du Pas-de-Calais, qui permet de concevoir et/ou développer des projets de création d’activités, quels que soient les domaines concernés.

Pour les autres, qu’ils soient déjà lancés dans la vie active ou en période d’inactivité, des structures d'accompagnement existent et constituent parfois le vrai ticket d’entrée vers l’entrepreneuriat. L'accompagnement : une étape importante dans la création de votre entreprise. La région, a mis en place dans le Nord et le Pas-de-Calais, un programme pour vous aider à accomplir votre projet. Ce programme destiné à faciliter la création et la reprise d'entreprise sur le territoire, est le Programme Régional de la Création Transmission d'Entreprise (PRCTE), pris en charge à 100%, voire même selon les cas faire l’objet d’indemnités.

En clair, via les grandes écoles ou non, les chemins de l’entrepreneuriat sont multiples, et loin d’être impénétrables !