Voilà une façon amusante de suivre le parcours d’une femme qui souhaite lancer son entreprise. Installé confortablement dans une salle de cinéma, les spectateurs suivent un film interactif, rythmé, drôle et réaliste sur les 1001 petites résistances que rencontre un passionné. A tout moment, le spectateur peut faire changer le cours de l’existence de son héroïne. Focus sur le film interactif « Libérez la création ».

Des cris, des peurs, des idées reçues : voilà la réponse que reçoit celle qui décide de lancer son entreprise. Effrayant… ? Et pourtant, c’est souvent la réalité à laquelle se confrontent ceux qui ont envie de mener leur propre barque.

Pour mieux faire face à cette drôle d’aventure, rien de tel que de se mettre dans la peau d’un créateur d’entreprise. Proposé aux jeunes, le film interactif « Libérez la création » invite chacun à devenir ce héros qui suit son intuition, qui est porté par cette envie de « créer un truc qui n’existe pas ».

Teaser « Libérez la création »

[youtube id="e8ddaU4-i6k" width="600" height="350"]

Le personnage, pourtant super motivé au départ, voit partout des feux rouges qui s’allument. Ses amis sont sceptiques, les gens qu’ils rencontrent curieux, et même sa famille est à deux doigts de la lâcher. « Et tes études, et ton avenir ? » interrogent ses parents.

« Avec ce film, nous voulons montrer que la création d’entreprise part souvent d’une émotion, d’une motivation profonde.Or face à cette envie, on se retrouve souvent à devoir rendre compte d’aspects techniques, de business plan, de financement. C’est anxiogène, et parfois même déprimant » résume Marine Laviec, qui pilote la société Andalma, chargée de la distribution du film.

Pour convaincre les étudiants, ce film est projeté sur grand écran. Il doit conduire les spectateurs à entretenir leur désir de créer. « Les statistiques montrent que 50 % des étudiants souhaitent être indépendants dans leurs carrières. Mais qu’au final, ils ne sont que 2% à monter leur entreprise. Il y a donc un phénomène d’auto-censure que nous essayons de chasser » analyse Marine Laviec. Les paris sont pris !

Le film est produit par la société « Des Ponts à la place des murs » et distribué par Andalma.

Présentation du film " Libérez la création " lors du Salon Créer 2014

[youtube id="_EunhKDntZ0" width="600" height="350"]

Sources :

Designed by Freepik