Elle permet de se former et de se professionnaliser, elle complète ce que l’on apprend en cours.

Delaveau Maxime

Quel est votre parcours ?

Je suis étudiant à Sciences Po Lille. Arrivé en filière franco-britannique, je suis actuellement en master Commerce et Finance International. En Septembre, de retour de 2 ans en Angleterre, j’ai pris mes fonctions en tant que Président de Sciences Po Lille Junior Conseil pour le mandat IX.

Quel est le but de votre junior entreprise ?

La Junior-Entreprise permet aux étudiants d’effectuer des missions qui leur apportent une plus-value pédagogique et de l’expérience. A Sciences Po Lille, nous avons 4 pôles d’intervention ; Affaires Publiques, Marketing et Stratégie, Communication et Développement Soutenable et Responsabilité des Entreprises. C’est un peu la spécificité de Sciences Po Lille Junior Conseil, nous avons un large choix de types de missions à notre portée. Nous pouvons travailler avec des institutions publiques, mais aussi avec des entreprises privées, des start-ups. Notre but est de mettre en avant cette diversité des missions proposées aux étudiants.

Qu’est-ce qui vous a donner envie de vous lancer ensemble ?

Nous ne nous sommes pas vraiment lancés ensemble ; l’équipe est composée d’étudiants ayant été recrutés. J’ai moi-même été recruté et formé par l’ancienne Présidente et nous venons tout juste de former nos Chefs de Projet (ce sont eux qui suivent les missions de A à Z). Le plus intéressant avec le recrutement c’est de créer une équipe harmonieuse, au sein de laquelle les caractères de chacun se complètent et se valorisent mutuellement tout en gardant à l’esprit que chaque rôle dans l’équipe fait appel à des compétences spécifiques. Peu d’entre nous dans l’équipe se connaissaient avant d’arriver à la Junior-Entreprise mais c’est tout l’enjeu de cette aventure ! Nous avançons vers les mêmes buts et partageons la même vision, prérequis indispensables à la cohésion. Notre Junior est sur le point de célébrer ses 10 ans ! Notre mandat, le mandat IX, ne représente que les membres actifs de Sciences Po Lille Junior Conseil ; non seulement le travail permet de nous fédérer en tant qu’équipe, mais il nous a permis de rencontrer des personnes des anciens mandats, insérés dans la vie active, qui nous donnent des conseils et nous font bénéficier de leur expérience personnelle.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous investir au sein de cette junior entreprise ?

Au cours des cinq années passées à Sciences Po l’envie de toucher du doigt le monde professionnel se fait fortement ressentir. L’impatience et la curiosité ne font qu’accroitre avec le temps. La Junior-Entreprise nous permet de rencontrer des clients, travailler avec des profils et des exigences qui varient beaucoup. A la fin d’un mandat, nous sommes plus à même de comprendre le travail en entreprise, de faire le lien entre la théorie et la pratique.

Dans un deuxième temps, nous essayons d’éduquer les étudiants à ce qu’est une Junior-Entreprise. Cela passe par des témoignages des anciens, la semaine des associations à Sciences Po Lille, une communication solide via les réseaux sociaux, un travail régulier avec l’administration de Sciences Po. Au bout du compte, l’image de la Junior Entreprise est l’affaire de tous et, par extension, toutes les promotions peuvent s’y retrouver.

Avez-vous participé à une action de sensibilisation à l’entrepreneuriat ?

Nous avons eu la chance de participer au Salon Créer à Lille Grand Palais en septembre. Nous faisons également partie d’une Confédération Nationale des Junior-Entreprises qui organise des congrès plusieurs fois par an (le dernier était en octobre, congrès des Junior-Entreprises du Nord). Nous avons représenté Sciences Po Lille Junior Conseil à la Soirée des Entrepreneurs à Euratechnologies et sommes le coup de cœur de Laurent Allard, CEO d’OVH. Etre junior-entrepreneurs nous donne des opportunités dans l’entrepreneuriat que nous n’aurions pas eu individuellement.

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui hésitent encore à se lancer ?

Beaucoup d’étudiants, notamment en 1ère et 2ème années hésitent à s’engager dans la Junior-Entreprise, de peur de ne pas avoir les compétences requises. Or, c’est une association unique au sein d’une école comme Sciences Po Lille ; elle permet de se former et de se professionnaliser, elle complète ce que l’on apprend en cours. Certains considèrent que l’association convient uniquement aux étudiants en master. Cependant, c’est un engagement qui peut s’avérer très progressif et on aime faire collaborer des étudiants de promotions différentes ensemble. C’est une méthode de travail que l’on voit encore peu à l’œuvre dans un cadre plus formel. Finalement, un étudiant en 1ère ou 2ème année peut très bien revenir de sa mobilité en 4ème année pour s’engager encore davantage ou dans une voie qui a su susciter sa curiosité.