En agissant, en réagissant, on prend de l’assurance, on prend confiance, on se donne toutes les chances.

Patrice Lansiaux

Dans quel type d’établissement exercez-vous ?

J'exerce dans un collège.

Selon vous, pourquoi est-il important de sensibiliser la jeune génération à l’esprit d’initiative ?

Quel que soit son âge, son niveau de formation, nous nous devons d’intervenir pour « équiper » la jeune génération des outils indispensables, pour faire face à ce grand bouleversement sociétal que nous traversons actuellement. Il faut leur montrer la réalité, parfois difficile à accepter mais présente. Surtout ne pas leur mentir, ne pas les assister mais les aider, les conseiller, les motiver…autant de comportements à manifester pour susciter des réactions, des échanges, du partage !

Ils apprennent autant de nous que nous apprenons d’eux. C’est notre public qui est moteur de nos séances et non l’inverse. Et pour que nos séances soient animées, enrichies en connaissances et en méthodes, nos élèves doivent entrer dans une dynamique de co-animation, en partenariat avec l’enseignant, loin du cours magistral ou de la directivité…

Nous avons chacun notre spécialité, nos domaines de compétences. Nous sommes capables de diffuser des messages mais pas de tous types. L’entreprise appartient aux entrepreneurs car ils y vivent, y travaillent au quotidien, « font vivre » également des hommes et des femmes de par les emplois qu’ils leur procurent. C’est parce qu’ils y ont cru, qu’ils ont eu la volonté d’entreprendre, de créer, d’agir, qu’ils participent activement au monde économique. Nous avons besoin d’eux dans les établissements, pour montrer à cette jeunesse, bien souvent en souffrance, qu’avec le courage, des idées, de l’action, on récolte toujours le fruit de son semis.

Attendre, c’est prendre du retard sur d’autres. Attendre, c’est peut-être passer à côté d’une opportunité qui ne se présentera plus à nous. En agissant, en réagissant, on prend de l’assurance, on prend confiance, on se donne toutes les chances.

Quelles sont les actions que vous mettez en place avec vos élèves ?

L’initiation des élèves à l’apprentissage de la connaissance de leur personne permet de découvrir des compétences ignorées. L’association « 100000 entrepreneurs » constitue un tremplin inestimable pour nous, au regard des réponses rapides qu’elle apporte à nos demandes d’interventions d’entrepreneurs.

Les élèves et moi-même permettent à leurs camarades qui ne participent pas à l’option DP3 que j’anime, de s’informer, de prendre connaissance de nos actions à partir d’un modeste blog 

Simulation de création d’entreprises. Nous débutons par les représentations initiales des élèves et nous essayons de les mettre en pratique. Les difficultés, les obstacles, leur permettent alors de se questionner, de se documenter pour découvrir le monde réel de l’entrepreneuriat. Analyse d’une fiche de paie… Comprendre un bilan financier… Le rapport avec l’argent est également un point important, connecté à l’esprit d’initiative au sein du milieu professionnel.

NB : La prestation orale est présente au sein de chaque atelier

Comment les élèves réagissent-ils à ces ateliers ?

En début d’année, ils éprouvent quelques difficultés à se sentir concernés par le monde de l’entreprise, la découverte des métiers : « c’est bien loin tout cela, monsieur ; pourquoi en parler maintenant, on a le temps… »

« Pourquoi voulez-vous que l’on parle toujours de l’actualité, de l’économie, de la bourse, du pétrole ? »

Le monde fonctionne à la célérité de la lumière. Les réseaux sociaux, les décisions de nos dirigeants, les réforme de tous ordres… je pense qu’il faut être à l’affût de ce qui se fait, de ce qui se dit, pour pourvoir réagir rapidement, le mieux possible, pour se permettre de réfléchir, d’analyser les faits au quotidien : anticiper, pour limiter, éviter les erreurs, les fautes !

En présence d’intervenants extérieurs, d’entrepreneurs, ils prennent conscience de cette réalité précédemment évoquée par leur professeur mais qu’on ne croyait pas vraiment, parce qu’il est professeur dans un établissement scolaire et pas dans une entreprise. Les prestations de nos intervenants leur plaisent beaucoup et retentissent dans l’établissement.

Qu’est-ce que cela vous apporte ?

 « Sortir du contexte de la salle de classe » pour accueillir un intervenant, préparer la séance, échanger sur la société, le monde économique, partager, confronter nos idées, est à chaque fois une expérience importante.

La culture du monde du travail nous permet un retour, dans nos séances de cours. Evoquer des techniques, des découvertes, c’est aussi évoquer l’avenir de notre jeunesse, des métiers auxquels ils peuvent prétendre. Enseignant en Sciences de la Vie et de la Terre (SVT), il est important de justifier l’histoire des sciences à travers des découvreurs, d’évoquer l’évolution des techniques, de la recherche scientifique, à travers des domaines professionnels, des métiers : c’est le parcours d’avenir de nos jeunes que nous construisons tous, au quotidien, à travers nos disciplines. Cependant, il ne pourrait être aussi complet, aussi proche de la réalité sans un contact proche et suivi avec des entrepreneurs.

En s’ouvrant au monde de l’entreprise, on apprend à penser, à se comporter différemment. On peut aussi, avec l’expérience, prendre part à tous types de conversation ; un point non négligeable pour notre savoir personnel…

Comment avez-vous eu connaissance de ces actions de sensibilisation ?

L’Académie de Lille dispose d’un fort pouvoir de communication pour nous sensibiliser aux différents acteurs, partenaires de l’Education Nationale, au service de nos besoins. Faire entrer l’entreprise au sein de nos établissements est une action qui doit émerger assez tôt dans la scolarité de nos élèves : anticiper est une fois de plus nécessaire…

Quels conseils donneriez-vous aux enseignants qui hésitent encore à se lancer ?

Il faut se décloisonner de nos salles de classes, de nos disciplines, de nos cours. On ne peut réussir qu’en montrant à nos élèves qu’il n’y a pas d’âge pour parler du monde de l’entreprise, et que pour en parler, aussi ridicule que cela puisse paraître, il faut faire appel à un entrepreneur !

L’association « 100000 entrepreneurs » dispose d’atouts importants : promptitude, flexibilité, suivi des interventions. Elle sait poser un cadre, apporter une richesse et un aspect novateur à nos séances de sensibilisation et de découverte du monde professionnel. Je l’en remercie !