Le conseil que je peux donner, c’est de ne surtout pas hésiter et de se lancer dans l’aventure.

Camille Dutry

Questions - En quelques mots, qui es-tu et quel est ton projet ?

Je m'appelle Camille Dutry, je suis Conseillère Principale d’Education au collège Jean Zay de Dunkerque

Dans quel cadre vous a-t-on demandé de témoigner ?

Dans le cadre de l’action « J’entreprends » mené avec BGE Flandre Création (Dunkerque) sur l’année scolaire 2015-2016, avec une classe de 4ème, qui a aboutit à la mise en place d’un espace détente au sein du collège pour les élèves.

Selon vous, pourquoi est-il important de sensibiliser la jeune génération à l’esprit d’initiative ?

Il est important de sensibiliser la jeune génération à l’esprit d’initiative car cela permet indéniablement de leur faire prendre confiance en eux, de leur montrer qu’ils sont capables d’entreprendre des projets, et de les mettre en place. Cela permet de les rendre plus ambitieux dans leurs choix et d’éveiller peut-être parfois certaines vocations.

Quelles sont les actions que vous mettez en place avec vos élèves ?

Nous avons donc participé à l’action « J’entreprends » avec BGE Flandre Création, qui a été extrêmement positive pour nos élèves. Par ailleurs, jusqu’à l’année dernière, une mini-entreprise (ODSE) existait dans le collège. Enfin, lorsque des élèves ont des projets qu’ils veulent mettre en place, nous les incitons à prendre en charge les choses, avec notre soutien évidemment, mais nous insistons sur le fait que nous ne nous occuperons pas de tout et qu’ils doivent prendre des initiatives concrètes pour permettre la réalisation de leur projet (ex : organiser un cross pour les enseignants, organiser un bal de fin d’année…)

Les élèves sont-ils sensibles et réactifs à ces ateliers ?

Oui, les élèves apprécient de travailler autrement, de faire autre chose que le seul apprentissage de connaissances. La valorisation de leur actions est aussi quelque chose dont ils ont besoin et qui les gratifie.

Comment avez-eu connaissance de ces actions de sensibilisation ?

Des collègues dans le collège avaient déjà travaillé avec BGE l’année précédente.

Quels conseils donneriez-vous aux enseignants qui hésitent encore à se lancer ?

Le conseil que je peux donner, c’est de ne surtout pas hésiter et de se lancer dans l’aventure. En ce qui concerne BGE Flandre Création Dunkerque, nous sommes extrêmement bien pris en charge et épaulés. Les personnes en charge du projet sont à notre écoute et toujours prêtes à nous aider ou nous renseigner. Il faut cependant avoir des enseignants porteurs du projet, motivés et investis, pour que cela fonctionne.