Il ne faut pas hésiter à se lancer en plus de notre pédagogie habituelle dans des expériences pédagogiques innovantes

Nathalie Thiriat

Quelle est votre activité ?

Je suis enseignante dans un lycée en classe de première année de BTS Assistant de Gestion de PME-PMI.

Selon vous, pourquoi est-il important de sensibiliser la jeune génération à l’esprit d’initiative ?

Je sensibilise la jeune génération à l'esprit d'entreprendre car c’est le domaine dans lequel ils vont travailler à l’issue de leurs études. Mes étudiants sont  destinés à travailler plus particulièrement dans les PME qui ont un poids important dans le tissu productif des pays européens. Ils peuvent même à terme s’orienter vers la reprise d’une PME.

Quelles sont les actions que vous mettez en place avec vos élèves ?

J’ai mis en place l’action « j’apprends l’entreprise » qui est un outil de création d’entreprise virtuelle. Ils ont pu créer leur entreprise. Pour cela ils ont, entre autre, réfléchi à leur marché, à leur produit, ils ont étudié la faisabilité financière, choisi un statut juridique et développé leurs outils de communication…

Les élèves sont-ils sensibles et réactifs à ces ateliers ?

Les étudiants ont été intéressés par l’action tout au long de l’année. Elle s’inscrit en complément de ce qu’ils peuvent voir par ailleurs en cours.

Comment avez-eu connaissance de ces actions de sensibilisation ?

J’ai eu connaissance de cette action grâce à ma collègue, qui nous a mis en contact avec BGE.

Quels conseils donneriez-vous aux enseignants qui hésitent encore à se lancer ?

Notre public évolue.  Il ne faut pas hésiter à se lancer en plus de notre pédagogie habituelle dans des expériences pédagogiques innovantes qui ont pour intérêt d’apporter plus de concret à nos enseignements.