Le meilleur moment pour le faire est à la sortie des études, si cela ne marche pas il suffira de valoriser l’expérience.

Parkki

Quels sont vos parcours universitaire

Nous avons tous obtenu un Bac S puis intégré une école d’ingénieurs ISEN Lille, dernière année (bac +5) dans le domaine de l' informatique en spécialité « Project Management and Business Development »

Quel est votre projet, activité ?

Notre projet se nomme Parkki dans le domaine des smart cities, dont le produit est un capteur de stationnement qui permet de détecter les emplacements libres en centre ville, et ainsi y guider les utilisateurs.

Avez-vous été suivi et pré accompagné par une structure au sein de votre université dédiée aux étudiants ?

Nous avons commencé en tant que projet au sein de nos études en Master 1, en étant soutenus par l’ISEN, afin de réaliser un premier prototype. Les résultats étant prometteurs, l’ISEN nous a encouragé afin de continuer en tant que projet de dernière année avec 5 autres étudiants. Ce qui nous a permis de développer le produit dans le but de créer la startup en septembre 2016.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer ?

Principalement l’envie de travailler pour un projet qui nous motive, car il est intéressant techniquement et innovant, mais aussi car il représente un enjeu pour améliorer l’environnement urbain. Et également le fait de travailler pour nous comme bon nous semble et selon nos valeurs.

Comment vous est venue l’idée de ce projet ?

L’idée est venue de Pierre-Julien, habitant en centre-ville de Lille et souvent confronté au problème du stationnement, nous nous sommes donc demandé comment améliorer la situation. Plusieurs mois de recherche plus tard nous avons trouvé comment réaliser un capteur qui détecterait les emplacements libres, et nous l’avons ensuite développé.

Comment votre entourage a-t-il réagit ?

Le fait de pouvoir commencer pendant nos études fait que nous ne prenions aucun risque, donc le projet a été bien accueilli. C’est en septembre que la vraie aventure entrepreneuriale commence et globalement tout le monde nous y encourage !

Un conseil pour ceux qui hésiteraient encore à se lancer ?

Le meilleur moment pour le faire est à la sortie des études, si cela ne marche pas il suffira de valoriser l’expérience et de trouver du travail plus tard. Et c’est là que l’on a le moins de responsabilités et donc que l’on prend le moins de risque.